Chaleur estivale et port du masque

Garantir le port du masque quand il fait chaud ?

On estime que à partir de 28°C, il existe un risque entre chaleur et activité physique. Les fortes températures estivales sont difficiles à supporter. Le port du masque se généralisant sur le territoire, comment supporter une couche supplémentaire favorisant la chaleur et qui de surcroît retient l’air chaud que nous expirons ?

L’absence du port du masque peut conduire à une amende, entre 35 et 135 € dans les lieux où il est obligatoire. Il est donc primordial de se préparer un minimum lors de son activité nécessitant le port du masque, puisque à priori, nous ne pourrons pas le retirer.

Entre transpirations, déshydrations, malaises, coup de chaleur, il est vital de prévoir et d’anticiper les problématiques d’une telle contrainte, doublée par les températures importantes.

Au cours de cet article, nous allons vous donner 5 astuces clés pour réussir votre activité avec ces deux contraintes !

Supporter son masque en plein été : Préparez vous

1- Préparer son activité depuis son domicile :

« Où je dois allez ? », « Combien de temps ? », « Que dois-je prendre? », « Vais-je faire de l’effort ? ». Toutes ces questions préparent à votre sortie. Une activité avec effort déterminera par exemple votre heure de sortie. La durée quand elle déterminera si vous avez besoin de vous hydratez avant de sortir et même de prévoir de l’eau, boisson indispensable pour rester en forme durant les chaleurs estivales.

2 - Adaptez vos horaires d'activité

Un principe aussi simple permet d’éviter de subir la chaleur. Ce qu’il est impératif de savoir c’est que le soleil est plus haut (et les températures avec) dès 12h avec un pic à 14h et ce jusqu’à 16h. 

Un créneau à éviter lorsque notre activité (professionnel ou non) nécessite un effort physique ou que le port du masque nous cause un inconfort significatif. Il est donc primordial de s’aménager des plages horaires adaptées à son activité.

Le créneau idéal pour l’effort physique est entre 6h30 et 8h30.

Pour le travail, il est important de revoir l’organisation du travail en fonction des amplitudes horaires. Cette adaptation forte est nécessaire pour éviter les malaises, et les arrêts de travail.

Boire, boire et encore boire ... de l'eau

3 - Buvez de l'eau

Dès que vous vous levez, en forte chaleur il est recommandé de boire de l’eau, afin de réhydrater votre corps. 

Tout au long de la journée il est important de boire, à rythme régulier. Notez qu’il est recommandé de boire avant que votre corps manifeste des signes de déshydratation. Avant toute sortie du domicile, buvez un verre. 

Et en tout état de cause, prenez votre propre bouteille, ou celle que votre employeur doit vous fournir si l’évaluation des risques l’a identifié. Vous pouvez retirer votre masque pour vous hydratez ! [A faire suivant les bonnes pratiques d’hygiènes] Ceci est sans vous rappeler le besoin vital qu’à votre corps de rester hydrater. 

Une déshydratation répétée entraîne sur votre organisme des dommages irréversibles.

Bien choisir son masque

4 - Le choix du masque

Deux critères important rentrent en ligne de compte dans le choix du masque pour un confort face à la chaleur : la matière et la couleur.

Une matière légère évidemment sera plus facile à supporter qu’un tissus épais, mais cette évidence est à prendre en compte dès l’achat du masque ! 

Ensuite la couleur, le noir absorbe plus la lumière (donc la chaleur du rayonnement solaire) que le blanc ou le bleu clair par exemple. 

Il est évident que nous vous considérons dans cet article comme consciencieux sur la manière de porter le masque et que vous l’ajuster préalablement sur votre visage dès l’instant où vous le porter. Le taux de fuite peut changer votre façon de respirer et votre notion de confort est faussée par votre protection totalement inefficace en cas de mauvais ajustement.

5 - Eviter les efforts continus

Quand vous sollicitez votre corps, votre respiration s’accélère. Plus votre respiration est accrue, plus vous expirez de l’air (chaud). Combiné avec un masque, ces efforts peuvent devenir difficiles, avec une récupération plus lente. 

Il est important donc de limiter les efforts, et se reposer dans un endroit à l’abri de la chaleur et du soleil. [Prévoir aussi les couvres-chefs]. 

Notez que porter un sac à dos relativement chargé peut constituer un effort physique non négligeable également. En vacances, organisez correctement votre activité, ou vos activités. 

Pour le travail, prenez le temps de souffler et demandez vous si vous avez intérêt à fournir un effort dans l’immédiat ou si cela peut attendre un moment avec des plus faibles températures.

Notez aussi qu’un effort conduit à une déshydratation plus rapide, donc pour finir cet article : B.U.V.E.Z !