LA PREVENTION EST ROI - CAS CONCRET

La prévention est ROI cas concret

analyse d'une situation réelle

A travers cet article, TM SAFETY développe le retour sur investissement de la prévention par la présentation d’un cas concret.

La prévention est l’analyse d’une situation réelle comprenant un risque et sa modification de manière à diminuer le risque à son niveau le plus bas. (voir le supprimer). Elle est donc le fruit d’un travail quotidien et continu.

La plus grande problématique de la prévention est que cette dernière ne doit pas interférer dans le déroulé de l’activité, elle ne doit pas lui nuire. Comment allier alors la prévention à une production ou une tâche ou un process de manière à valoriser ces derniers ?

exemple d'une situation initiale

Quotidiennement, deux opérateurs sont assignés à porter 20 charges de matières premières de 100Kg de l’entrepôt à la zone de production, sur une distance de 120m.

Analyse des risques sur cette tâche :

Risque élevé de Troubles musculosquelettiques, type lombalgie.
Risque de chute d’objet lourd.
Risque d’écrasement des doigts lors de la dépose
Risque d’arrêt de travail à moyen terme important

De plus l’analyse de la situation met en évidence la résultante suivante, si l’un des deux opérateurs se blesse, la tâche ne pourra pas être effectuée, et la production ne sera pas assurée. Il existe aussi un risque autour du process.

La prévention est ROI cas concret
La prévention est ROI cas concret

Solution 1 : Le chariot élévateur

La mise en place d’un tel engin présente 3 avantages :

Gain de temps
Gain de personnel (une seul personne nécessaire)
Réduction du risque de Troubles musculosquelettiques, de manière importante.

Elle présente aussi des inconvénients :

Mise en place d’un balisage de circulation – apparition du risque de choc contre un véhicule
Investissement matériel initial
Formation du personnel
Entretien et alimentation
Contrôle périodique réglementaire de moyen de levage

Solution 2 : Le transpalette manuel

La mise en place de cet outil présente les mêmes 3 avantages avec en + :

Un investissement moindre
Peu d’entretien

Elle présente aussi des inconvénients :

Mise en place d’un balisage de circulation – apparition du risque de choc contre un véhicule mais moins accru que le chariot élévateur.
Ergonomie à valider
Formation du personnel fortement conseillée
Gain de temps moindre que le chariot élévateur

tmsafety lapreventionestroicasconcret photo4

Situation initiale : Dépenses annuelles liées à la tâche

Ressources humaines : 6 768 €

Frais direct et indirect accidentologie + impact production : 8 800 €

Total : 15 568 €

Solution 1 : Le chariot élévateur : Dépense sur la 1ère année

Ressources humaines : 1 128 € 

Frais direct et indirect accidentologie + impact production : 300 €

Achat matériel : 6 000 €

Balisage : 200 €

Entretien et alimentation : 1 200 €

Formation personnel : 600 €

Contrôle périodique : 300 €

Total : 9 728 €

Solution 2 : Le transpalette manuel : Dépense sur la 1ère année

Ressources humaines : 2 256 € 

Frais direct et indirect accidentologie + impact production : 300 €

Achat matériel : 450 €

Balisage : 200 €

Entretien et alimentation : 60 €

Formation personnel : 600 €

Total : 3 866 €

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp